Kenya

Gouvernance de la nutrition

La Constitution kényane inscrit le droit pour tout individu à une alimentation couvrant ses besoins. Neuf ministères ont approuvé en 2012 la Politique Kényane de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (KFNSP). Une feuille de route pour une coordination multisectorielle et multi-acteurs de la nutrition, ancrée au plus haut niveau de la gouvernance, est en cours d’élaboration. Un Plan National d’Action pour la Nutrition (NNAP) a été développé pour la période 2012-2017 et en 2014, les deux-tiers des départements du Kenya avaient décliné ce plan d’action au niveau local.

Les interventions spécifiques à la nutrition sont coordonnées au niveau du Comité de Coordination Inter-agences pour la Nutrition (NICC), présidé par le Point focal SUN du gouvernement, qui est aussi la Directrice de la Nutrition au sein du Ministère de la Santé publique et de l’assainissement. Le NICC associe des représentants de cinq ministères, des agences des Nations unies, de la société civile et du milieu académique. Il est assisté par un Comité de Conseil technique SUN créé récemment, et par l’équipe de coordination SUN, qui associe les neufs ministères parties prenantes du KFNSP.

Il est également fait référence à la nutrition dans différentes stratégies et politiques : santé ; développement du secteur agricole ; développement national et réduction de la pauvreté ; économie, bien-être et création d’emploi ; protection sociale. Mais il n’existe pas encore de lignes directrices pour généraliser la prise en compte de la nutrition dans les politiques sectorielles.

En l’absence de cadre commun pour les interventions sensibles à la nutrition, des discussions sont en cours pour identifier programmes et les indicateurs clés à suivre par les différents ministères. Une analyse des politiques et des moyens affectés pour déterminer les sensibilité à la nutrition des différents secteurs est en cours pour informer ce processus et aider à définir un cadre commun.

Les réseaux SUN sont désormais en place au Kenya, avec un responsable identifié et une feuille de route, pour les agences de Nations unies (sous la responsabilité de l’UNICEF), les bailleurs (sous la responsabilité de l’UE), le secteur privé (sous la responsabilité de GAIN) et la société civile (sous la responsabilité d’ACF). Un réseau académique devrait également voir le jour prochainement.

Mise en oeuvre de la PNIN

Le Bureau National des Statistiques du Kenya (KNBS) est chargé de la mise en place de la PNIN, dont il hébergera l’unité d’analyse. Il travaillera en étroite collaboration avec l’Institut de Recherche et d’Analyse des Politiques Publiques (KIPPRA), en charge de l’animation du comité consultatif. Le projet a démarré en janvier 2018.


Ressources du projet

Titre / RésuméAuteursDate de publication
Information platforms in Kenya
This review describes information platforms and electronic data portals that are relevant to human nutrition. It starts by describing the main data sharing platforms and portals including dashboards and websites from which information relevant to nutrition can be accessed. It then presents a matrix of the sources of data, where they are located, their accessibility and availability, the contact persons, and the address of relevant websites.
John Owuor2017-06

Liens utiles