Les bailleurs du projet

L’initiative « Plateformes Nationales d’Information sur la Nutrition » de la Commission européenne, Direction générale de la Coopération et du Développement (DEVCO), est également soutenue par le Département du développement international du Royaume-Uni (DFID) et par la Fondation Bill & Melinda Gates (BMGF).

  • LA COMMISSION EUROPEENNE (CE)

    Considérant les importants progrès réalisés à travers les Objectifs du Millénaire pour le Développement, et reconnaissant la sous-nutrition comme un enjeu majeur au niveau mondial, l’Union européenne s’est fixée un objectif ambitieux : aider les pays partenaires à réduire le nombre d’enfants touchés par le retard de croissance d’au moins 7 millions d’ici 2025, soit une contribution à hauteur de 10% des objectifs fixés par l’assemblée mondiale de la santé. Ainsi, l’Union européenne a adopté en mars 2013 un cadre général pour sa politique nutritionnelle, intitulé « Améliorer la nutrition maternelle et infantile par l’assistance extérieure : un cadre politique pour l’Union européenne ». En lien avec ce schéma directeur, la Commission européenne a développé un Plan d’Action pour la Nutrition qui définit les moyens d’action de la Commission pour améliorer la nutrition à l’échelle nationale, régionale et internationale.

  • LE DEPARTEMENT DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DU ROYAUME-UNI (DFID)

    Le département du développement international du Royaume-Uni (DFID) œuvre en faveur de la lutte contre l’extrême pauvreté, de la construction d’un monde plus sûr, en meilleure santé, plus prospère pour chacun d’entre nous et en particulier pour les enfants de moins de 5 ans – qui sont sous-alimentés ou risquent de le devenir – et leurs mères. Le DFID mène un programme de lutte contre la malnutrition globalement reconnu et efficace. Il a joué un rôle clé dans la mobilisation de la communauté mondiale pour combattre la sous-nutrition et dans l’émergence d’un agenda mondial. Les projets d’amélioration de la nutrition se sont amplifiés à partir de 2010, à travers des actions spécifiques à la nutrition, qui cherchent à combattre la sous-nutrition directement (à travers des interventions médicales) et sensibles à la nutrition, qui agissent indirectement (à travers des investissements dans la sécurité alimentaire ; l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement et le bien-être social). Le DFID affecte ses ressources aux interventions qui ont fait leurs preuves, mais doit se concentrer encore davantage sur les actions spécifiques à chaque contexte qui permettent de maximiser les impacts en termes de réduction de la malnutrition chronique.

  • LA FONDATION BILL & MELINDA GATES (BMGF)

    Dans les pays en développement, la Fondation soutient différents types d’acteurs : les gouvernements, les organisations des Nations unies, les organismes bilatéraux, les organisations non gouvernementales et le secteur privé, pour l’amélioration de la santé et la lutte contre l’extrême pauvreté et la faim. Dans cet esprit, la stratégie de la Fondation pour la nutrition vise à favoriser l’accès des femmes et des enfants à la nutrition dont ils ont besoin pour vivre en bonne santé, par différentes approches :

    • En investissant dans des interventions connues pour améliorer la nutrition, telles que : mettre l’accent sur « la fenêtre des 1000 jours », promouvoir l’allaitement immédiat et exclusif, développer une alimentation de complément de qualité, fortifier les aliments...
    • En explorant de nouvelles approches, telles que : l’amélioration de la nutrition des femmes et des adolescentes, le renforcement des actions de plaidoyer et d’assistance technique, l’amélioration des systèmes d’information et le travail sur la sensibilité nutritionnelle des systèmes alimentaires.

    A long-terme, cette stratégie vise à prévenir d’ici 2020 le décès de 1,8 millions de personnes à cause de la malnutrition, et à développer et tester de nouvelles solutions pour lutter plus efficacement contre la malnutrition.

NIPN Leaflet

Présentation vidéo de NIPN