Ouganda

Gouvernance de la nutrition

L’Ouganda a harmonisé ses plans et stratégies nationales afin d’atteindre de meilleurs résultats en matière de nutrition, domaine d’intervention identifié comme prioritaire dans le Plan national de développement de l’Ouganda. Le nouveau Plan de développement 2016-2020 s’est fixé comme objectif une diminution de la prévalence du retard de croissance de 33% en 2015 à 22% en 2020. La politique alimentaire et nutritionnelle de l’Ouganda vise à assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population à travers des interventions multisectorielles et coordonnées, mettant l’accent sur une meilleure nutrition et l’augmentation des revenus. Conscient de la nécessité d’une collaboration multisectorielle et inter-organismes, le gouvernement a stimulé la pleine participation de toutes les parties prenantes engagées dans la nutrition dans le cadre du Plan d’action pour la nutrition en Ouganda. Le Plan d’action concentre les ressources publiques et les efforts nationaux sur l’amélioration de la nutrition des enfants au cours des 1000 premiers jours et des femmes en âge de procréer, en renforçant la mise en œuvre d’une série d’interventions reconnues pour leur rapport coût-efficacité.

Le Bureau du Premier ministre (OPM) est directement responsable de la coordination du Plan d’action, à travers un Secrétariat hébergé au sein du Département de mise en œuvre et de coordination des politiques nationales, en lien avec différents comités et plateformes, dont :

  • Le Sous-comité du Cabinet ;
  • Le Conseil de l’alimentation et de la nutrition, qui comprend des représentants des Secrétariats Permanents de huit ministères : Gouvernement Local ; Education et Sports ; Santé ; Agriculture ; Industrie animale et Pêche ; Commerce, Industrie et Coopératives ; Genre, Travail et Développement social ; Finance, Plan et Développement économique ; ainsi que de l’Autorité Nationale du Plan ;
  • Le Comité multisectoriel de coordination technique qui associe, outre des représentants de institutions membres du Conseil, des partenaires du développement, des organisations de la société civile, des universités et du secteur privé.

Mise en oeuvre de la PNIN

C’est le Bureau du Premier ministre qui pilote la mise en place de la PNIN, en étroite collaboration avec le Bureau des Statistiques. Ce dernier hébergera l’unité d’analyse, bénéficiant d’un appui technique de la part de l’UNICEF. Le projet a démarré en janvier 2018.


Ressources du projet

Titre / RésuméAuteursDate de publication
A review of policies for improving human nutrition in Uganda and the use of evidence for making policy
A review of inter-sectoral and sectoral policy documents related to nutrition was undertaken and interviews were conducted with national policy-makers and stakeholders working in nutrition. The study reveals that some robust administrative procedures for policy making, planning, budgeting and implementation are in place and provide a good basis to increase the effectiveness of the implementation of programmes to improve nutrition. It also concludes that even if a large body of information related to the nutritional status of the Ugandan population is available, it may not necessarily meet the needs for information of decision makers or be easily accessible.
Lilia Turcan, Tim Bene2017-12

Liens utiles